Actualité

 

Casinos en ligne: attention aux arnaques

Publié le 01-07-2009 à 10:56:21 dans le thème Jeux - Culture

Pays : International - Auteur : La rédaction


Pub : Tous les logiciels anti-spam gratuits disponibles sur Internet


Note des lecteurs: 3.5/5

Gagner aux casinos à tous les coups ? Des sites web vous assurent que cela est possible. Enquête !

Si le fait que les jeux d'argent sur Internet sont illégales sur le territoire électronique français, mis à part le PMU et la Française des jeux, il faut bien remarquer que ce "détail" passe au dessus de la tête de centaines de casinos en ligne... et de joueurs français. Plusieurs de ces amateurs de tables vertes nous ont contacté, ces derniers jours, pour nous faire part d'une arnaque qui semble toucher une constellation de sites web. Une armada dédiée à la roulette. Ils sont siglés « is operated by WHG (International) Limited ».

Malgré une apparence très pro, propre et efficace, ces casinos semblent tous faire partie d’une même arnaque. La rédaction de Zataz.com a enquêté sur leurs façons d'agir et vous dévoile leurs procédures plus que douteuses.

Pour ce faire, revenons quelques mois auparavant.

Janvier 2009, un lecteur de la rédaction, nous le nommerons Polo, s’est inscrit sur un de ces casinos. Pourquoi ? Polo avait été attiré par un site qui lui proposait un gain miracle. Le genre de page qui propose de gagner en boucle à la roulette. L'arnaque débute d'ailleurs à partir de ce genre de site "publicitaire". La société qui possède ces casinos en ligne a également mis sur pied un réseau de "blogs" proposant aux internautes de devenir riche en "exploitant" les casinos en ligne. L'appât ? La méthode dite de "Hawks". Elle consiste à jouer un euro à la roulette sur le rouge ou le noir. Si vous gagnez, vous doublez la mise. Si vous perdez, vous devez miser 2 euros sur la même couleur.

Les casinos que les blogs annoncent "exploitables" étant du même propriétaire, vous commencez à voir pointer le bout de la bille blanche et la banqueroute qui va avec. Une fois Polo redirigé sur le casino, étant certain d’être sur le point de remporter le gros lot, le site de jeu de "hasard" lui propose de télécharger un logiciel. Une fois l’installation effectuée, le joueur se voit proposer de créer un compte d’essai avec de l’argent virtuel.

Évidemment, pour être sûr de son coup, l’utilisateur se laisse aller. Il créé son compte, puis commence à jouer à la roulette. Il se rend très vite compte que l’astuce donnée sur les blogs "bons plans" qu’il avait visité auparavant semble fonctionner. Bilan, Polo mise, double, quadruple, quintuple sa somme virtuelle.

Quelques minutes après son test, le joueur se sent incroyablement en sécurité. Il finit par miser de l’argent réel. Son argent ! L’astuce, aussi incroyablement que cela puisse paraître, continue à fonctionner. Les mises augmentent et Polo est tout content. Cependant, dès qu’il atteint une certaine somme (plus de 150 euros), la roulette n’en fait qu’à sa tête. L’astuce ne marche plus. Polo perd, perd et reperd pour finir avec une mise de 0.

Cela ne s’arrête pas là, l’utilisateur, humainement, se dit qu’il a manqué de chance (L’astuce permet de gagner beaucoup d’argent rapidement, mais 4-5 tours perdants suffisent à vider son compte, NDR). Il va donc remiser. Le "truc" fonctionne à nouveau. Polo n’en revient pas, il gagne de plus en plus, et logiquement, il souhaite retirer l’argent qu’il a gagné.

Malheureusement pour lui. Le Casino précise qu’il ne peut pas virer l'argent. Il est invité à changer de carte bancaire, celle de Polo n'est bonne qu'à virer de l'argent pas à en recevoir... ou à réclamer un retrait par chèque.

A noter qu'après plusieurs tests, si le retrait se fait via VISA, il est demandé de changer de carte et prendre une MASTERCARD, et inversement si le joueur à une MC. Bref, Polo ne disposant que d’une carte de crédit, demande un retrait par chèque. Malheureusement pour lui, s’il a moins de 500 € de gains, il est informé qu’il ne peut faire sa demande par chèque et qu’il doit utiliser un retrait par carte.

Et devinez quoi ! Si ce dernier joue pour espérer faire gonfler cette cagnote, la roulette change de main... et finit les euros pour le malheureux pigeon, pardon, le malheureux Polo.

Polo souhaite se plaindre. Il écrit, menace, ... La banquise risque d'envahir les Maldives avant que Polo puisse esperer revoir l'argent. Les sites en question sont hébergés aux Barbades, petites Îles des Antilles. Un business qui semble être géré, en partie des Philippines, et qu’au total, les sites sont vus plus de 500 000 fois par jour... ([email protected])

 

Conseiller cet article RSS ZATAZ Digger cet article ! Partager cet article avec mes amis sur Facebook ! Partager cet article sur del.icio.us

Derniers contenus

Fuite de données d'auditeurs de France Info

29-04-2014 à 12:55 - 0 commentaire(s)

Ip, mail et système informatique des auditeurs web de France Info accessibles aux pirates.

Problème de sécurité pour M6 Boutique

29-04-2014 à 12:10 - 0 commentaire(s)

Un bug sur le site web de M6 Boutique pourrait permettre de piéger les clients de cet espace de télé achat.

Le contrôleur Européen de la Protection des Données a des fuites

29-04-2014 à 11:50 - 0 commentaire(s)

Le site Internet du Gardien Européen de la protection des données personnelles a des problèmes avec sa propre sécurité informatique.

Watch Dogs : plusieurs failles corrigées pour Chicago

28-04-2014 à 14:19 - 0 commentaire(s)

Plusieurs importants sites de la Ville de Chicago corrigés via le protocole d'alerte de zataz.

66 pays visés par un code malveillant dédié aux SMS

28-04-2014 à 11:51 - 0 commentaire(s)

SMS Android OS FakeInst, un logiciel malveillant qui utilise vos SMS pour détourner de l'argent.

Anonymous lance le projet AirChat

28-04-2014 à 11:40 - 0 commentaire(s)

AirChat, un projet Anonymous qui souhaite permettre la diffusion de données numériques par la bande FM.

Google rembourse des utilisateurs d'Android

28-04-2014 à 11:16 - 0 commentaire(s)

Un virus informatique cachée dans une application Android ? Google s'excuse et rembourse les internautes piégés.

Piratage d'une Université pour fabriquer des bitcoins

28-04-2014 à 11:02 - 0 commentaire(s)

Des pirates informatiques ont compromis cinq serveurs de l'Université de l'Iowa pour installer une fabrique de bitcoins.

Sur le même thème : Jeux - Culture

WatchDogs : aventure à la sauce Hacking

C'est à Chicago qu'UbiSoft a présenté le blockbuster de l'été, WatchDogs. Une rencontre vidéo ludique qui surfe de bien belle maniére avec l'univers du hacking.

Hack de consoles

Une cartouche pour 3DS qui détruit la console, la NeoGeo X se transforme en matos open source et la PSP Vita qui aime les copies.

Baboom : Good Times pour KimDotCom

KimDotCom est loin d'être mort. Le trublion du web, papa de MegaUpload et Mega sort son nouvel album dance Good Time via son système musical baboom

Nouvelle arrestation dans l'affaire Planète LOLO

Une cinquième personne arrêtée dans l'affaire du forum warez Planète LOLO.

Une cartouche underground pour les jeux 3DS ?

Gateway 3DS, une cartouche underground annoncée pour les jeux 3D de la portable 3DS de Nintendo.

Pirate ta BD !

Un webzine propose de découvrir le monde de la bande dessinée, autrement.

Un BD 100% Geek

Le Joueur du Grenier, une bande dessinée à se mettre sous la souris.

L'auteur d'un logiciel pirate pour WII arrêté

Un étudiant de 19 ans arrêté après avoir diffusé en ligne un logiciel de piratage à destination de la console de Nintendo, la WII.

 


Syndication RSS

nabaztag

  • http://www.wikio.fr
  • netvibes
  • NewsGator Online
  • Rojo
  • Bloglines
  • Google

ZATAZ mobile et PDA