Actualité

 

Un pro du warez FR arrêté

Publié le 25-05-2011 à 12:58:50 dans le thème Contrefaçon

Pays : France - Auteur : Damien Bancal


Pub : Tous les logiciels anti-spam gratuits disponibles sur Internet


Note des lecteurs: 1.3/5

Mise à jour  : ZATAZ.COM a été mis en contact avec "l'admin" d'Allotracker, par le biais d'une connaissance commune (voir plus loin). L'admin a affirmé qu'il n'y a jamais eu de transaction financiére, sous forme de vente de films, entre le camcorder et AlloTracker. Nous avions sollicité, à l'époque de l'écriture de cette breve, un commentaire d'Allotracker. Email resté sans réponse. Un mois après cet article, une réaction, celle de la fermeture du site d'échange de fichiers. Pourquoi un tel délais ? Pourquoi fermer s'il n'y a rien à se reprocher ? Pourquoi effacer la base de données (qui d'après des membres d'AT, sur le blog Under news indique être utilisée en ce moment par un autre site pour récupérer les membres) ?

Le seul élément qui gêne dans cette histoire est le fait que ce Camcorder semble être passé par AlloTracker. Qu'il gagnait de l'argent et qu'il utilisait des trackers dans son business. Informations confirmées par l'ALPA. Nous n'avons jamais écrit qu'il était membre de ce site web. 

Quelles sont donc ces transactions financiéres citées par un enquêteur ? Cette source considére, comme la justice d'ailleurs, que les dons à l'encontre d'un site/forum/tracker permettant de télécharger des contrefaçons sont des paiements cachés permettant de récupérer/diffuser des contrefaçons ! Un commerce, dissimulé, de copies pirates. Nous ne reprenons que les termes officiels.

Pour vulgariser, si vous faîtes un don à un pote pour que ce dernier puisse louer un studio dans lequel il va laisser des inconnus y accèder pour y  cacher des objets volés, vous et votre pote devenez complice du vol, du trafic avec la circonstance aggravante (aggravation de la peine) de bande organisée [Loi loi du 2 février 1988]. Il n'y plus de commission de réunion. Les actions sont organisées, réguliéres et avec liaison de cause (donc non fortuit). Pour les dons à l'encontre des sites d'échanges, c'est exactement pareil. Vous fournissez de l'argent (à votre ami le site d'échange), sans véritablement savoir ce que devient cet argent, pour permettre la location d'un serveur qui recevra des données volées (les contrefaçons) de tiers personnes (les pirates de films). Bilan nous voilà, aux yeux de la loi, avec un "groupe criminel organisé".

L’expression « groupe criminel organisé » désigne un groupe structuré de trois personnes ou plus existant depuis un certain temps ou plus et agissant de concert (diffusion, création et échange de liens liés à des contrefaçons) dans le but de commettre une ou plusieurs infractions graves (...) pour en tirer, directement ou indirectement, un avantage financier (dons, ...) ou un autre avantage matériel (serveurs).

Nous ne mettons aucunement en doute l'honneté du fondateur d'Allotracker. Peut-être s'est-il rendu compte, ou une entité judiciaire lui aura rappelé, que contribuer à un réseau permettant la diffusion d'oeuvres contrefaites est répréhensible (voir ci-dessus). Peut-être s'est-il rendu compte que cela pourrait lui coûter cher, très cher. Il suffit de suivre les derniéres tristes affaires de ce mois de juin : MamieTracker (300.000€) ; Station-Divx (130.000€) ; ... D'autant plus que le contact qui nous a permis de joindre l'administrateur d'AT, ils sont amis, est lui même en cours de jugement.

Bref, nous montrer du doigt semble avoir été la solution pratique et rapide pour AT de faire disparaitre son espace d'échange. En attendant, les traces entre ces deux parties, le pirate arrêté et le site d'échange commnautaire, sont peut-être les vraies raisons de cette fermeture.

A suivre !

INFO ZATAZ - Quelques jours avant le Festival de Cannes, un professionnel du warez âgé d´une quarantaine d´années arrêté à Bayonne. Début mai, quelques jours avant le 64ème Festival de Canne, ZATAZ.COM a appris que la Police Judiciaire de Bayonne avait mis la main sur un Camcorder qui faisait tourner en bourrique les majors du cinéma Français.

Connu sous les pseudonymes de Serenity et Addicted, une homme d'une quarantaine d'années a été arrêté (entre le 4 et le 5 mai dernier) à Bayonne. Il s'était spécialisé dans la captation de film en salle de cinéma. Il était adepte, entre autre, du Mega CGR de cette ville du sud de la France.

D'après les sources de ZATAZ.COM, l'homme gagnait de l'argent en revendant ses copies via des trackers, dont le canadien Allo Tracker.

Une arrestation que nous a confirmé l'ALPA, l'Association de Lutte Contre la Piraterie Audiovisuelle.

Serenity/Addicted a diffusé plusieurs dizaines d'importantes productions cinématographiques françaises et étrangéres dont la premiére copie de "Rien à déclarer", le film de Dany Boon. Rien que pour cette contrefaçon, plus de 1.5 millions de diffusions ont été constatées uniquement sur le P2P. La copie de ce film était d'une telle qualité que grand nombre de personnes ont cru, au départ, qu'elle provenait d'un DVD promotionnel.

Le pirate sera jugé en correctionnelle, le 9 juin prochain, au tribunal de Bayonne. Le pirate tombe sous le coup de la loi favorisant la diffusion et la protection de la création sur internet (Journal officiel du samedi 13 juin 2009). Cette loi prévoit, entre autre, la création d’une Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur l’internet (Hadopi). Elle notifie, aussi et surtout dans le cas de ce bayonnais, que toute captation totale ou partielle d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle en salle de cinéma est considérée comme un délit de contrefaçon dès lors que cette captation est suivie d’une diffusion illicite sur internet. Autant dire que l'amende s'annonce salée. La diffusion, la cession, la revente, la mise à disposition gratuite, téléchargement/streaming, d'une oeuvre cinématographique sans l'accord des ayants droits sont interdits. Une peine de 5 ans de prison et 350.000€ d'amende pendent au nez des pellicules pirates des contrevenants.

Bayonne, une plaque tournante du cinéma piraté ? En mai dernier, le webmasteur du site d´échange de fichiers MamieTracker est passé devant le tribunal pour avoir proposé un site qui permettait aux internautes de s'échanger des fichiers, certains contrefaits. Il connaitra son sort le 7 juin. De la prison et de forts dédommagements ont été réclamés.

 

Conseiller cet article RSS ZATAZ Digger cet article ! Partager cet article avec mes amis sur Facebook ! Partager cet article sur del.icio.us

Derniers contenus

Fuite de données d'auditeurs de France Info

29-04-2014 à 12:55 - 0 commentaire(s)

Ip, mail et système informatique des auditeurs web de France Info accessibles aux pirates.

Problème de sécurité pour M6 Boutique

29-04-2014 à 12:10 - 0 commentaire(s)

Un bug sur le site web de M6 Boutique pourrait permettre de piéger les clients de cet espace de télé achat.

Le contrôleur Européen de la Protection des Données a des fuites

29-04-2014 à 11:50 - 0 commentaire(s)

Le site Internet du Gardien Européen de la protection des données personnelles a des problèmes avec sa propre sécurité informatique.

Watch Dogs : plusieurs failles corrigées pour Chicago

28-04-2014 à 14:19 - 0 commentaire(s)

Plusieurs importants sites de la Ville de Chicago corrigés via le protocole d'alerte de zataz.

66 pays visés par un code malveillant dédié aux SMS

28-04-2014 à 11:51 - 0 commentaire(s)

SMS Android OS FakeInst, un logiciel malveillant qui utilise vos SMS pour détourner de l'argent.

Anonymous lance le projet AirChat

28-04-2014 à 11:40 - 0 commentaire(s)

AirChat, un projet Anonymous qui souhaite permettre la diffusion de données numériques par la bande FM.

Google rembourse des utilisateurs d'Android

28-04-2014 à 11:16 - 0 commentaire(s)

Un virus informatique cachée dans une application Android ? Google s'excuse et rembourse les internautes piégés.

Piratage d'une Université pour fabriquer des bitcoins

28-04-2014 à 11:02 - 0 commentaire(s)

Des pirates informatiques ont compromis cinq serveurs de l'Université de l'Iowa pour installer une fabrique de bitcoins.

Sur le même thème : Contrefaçon

Megaupload : 6 studios de cinéma déposent plainte

Deux ans après la fermeture de MegaUpload, six studios de cinéma américains déposent plainte contre l'ancien site de KimDotCom.

On écrase gratis

Une opération anti contrefaçon prévue jeudi en Algérie. Plus d'un million de DVD doivent être détruits.

Des jeux pirates sur Amazon

Pour quelques euros, 335 jeux Nintendo 3DS, DS, Dsi et DS Xl vendus sur Amazon.

Arrestation de l'administrateur de The Pirate Island

La Police Strasbourgeoise a arrêté ce mercredi matin l'administrateur du site de copies pirates The Pirate Island.

10 millions de MP3 diffusés, Delamusique.net fermé

Le site Internet delamusique.net fermé par la Gendarmerie Nationale pour avoir mis en accès libre 10 millions de Mp3.

Arrestation dans le warez Français

Un pro de la copie de films aurait été arrêté à Niort. Un membre de Vivarium dans les mains de la justices ?

Fuite aux Oscars : enquête interne en cours

Enquête interne aux Oscars après la diffusion de plusieurs copies uniquement adressées aux jurés.

Copie pirate du DVD de The Hobbit 2

Une contrefaçon du Hobbit 2 La Désolation de Smaug diffusée sur Internet. Une copie volée à un juré des Oscars ?

 


Syndication RSS

nabaztag

  • http://www.wikio.fr
  • netvibes
  • NewsGator Online
  • Rojo
  • Bloglines
  • Google

ZATAZ mobile et PDA