Actualité

 

WatchDogs : aventure à la sauce Hacking

Publié le 26-04-2014 à 19:48:40 dans le thème Jeux - Culture

Pays : International - Auteur : Damien Bancal


Pub : Tous les logiciels antispyware gratuits disponibles sur Internet


Note des lecteurs: 4.2/5

C'est à Chicago qu'UbiSoft a présenté le blockbuster de l'été, Watch Dogs. Une rencontre vidéo ludique qui surfe de bien belle maniére avec l'univers du hacking. Ambiance feutrée, lumière bleue acier, c'est dans l'Hôtel Allegro de Chicago que la rédaction de zataz.com a été invitée à découvrir le futur grand hit de l'éditeur Français de jeux vidéo Ubisoft : Watch Dogs. Si le jeu sur le papier n'est plus à présenter, la prise  en main était une autre histoire. Les premières démonstrations croisées dans les locaux de Montreuil-sous-bois étaient avant tout là pour aiguiser notre appétit. Il faut dire aussi qu'un jeu d'action-aventure prenant en compte dans sa narration et son game play le hacking, il n'en existait pas de ce niveau. Alors, ce jeu tant attendu, vaut-il l'intérêt qu'on lui porte ?

Son nom est Pearce, Aiden Pearce

Autours de moi, les créateurs de WatchDogs. Ils ne sont pas loin, regardent avec inquiétude la réaction de la cinquantaine de journalistes venus d'Australie, de Chine, du Royaume-Unis, de France découvrir leur jeu. Avec mes camarades du Point.fr, de 20Minutes, du Parisien (nous sommes de vrais gamers) nous nous plongeons dans la bête.

Lancement de la console, l'écran crépite, des images brouillées apparaissent. L'introduction de Watch Dogs donne le ton. Ça va parler hacking, piratage et informatique, pas de doute. La manette en main, je reste scotché par la narration, petit sourire de ma part, l'un des "protagonistes" s'appelle Damien. Le héros de l'histoire, Aiden Pearce, débute son aventure dans les sous-sols du Wrigley Field, le stade de baseball de Chicago. A première vue (on va éviter les spoilers, Ndr) l'homme n'est pas content. Les 5 premières minutes sont là pour permettre de s'accaparer les commandes, nombreuses mais très intuitives. Il ne faut rien rater, du moins veiller à contrôler les objets électroniques/informatiques que vous allez croiser. Ils doivent être regardés, triturés, manipulés. L'arme d'Aiden, un smartphone (en plus de quelques armes plus meurtrières dans la suite du jeu, Ndr). "Le smartphone est rentré dans les mœurs, explique Jonathan Morin, directeur créatif chez Ubisoft Montréal. Son utilisation dans le jeu nous paraissait une évidence dès le début de la gestation de WatchDogs, voilà plus de 5 ans".

 

Un smartphone qui permet du piratage, de la science-fiction ? il y a encore 5 ans 1/2, lors de la mise sur papier de Watch Dogs, oui. Aujourd'hui, la plupart des actions d'Aiden Pearce peuvent se reproduire avec un téléphone portable, une tablette, un pc portable. Nous vous invitons d'ailleurs à jeter votre oeil du côté des ZATAZ Web Tv pour en découvrir quelques démonstrations parlantes. Notre ami Jonathan Brossard, un chercheur en sécurité informatique internationalement reconnu va nous confier que "le travail de recherche en amont pour la création de ce jeu a le mérite de coller au plus proche de la réalité." Il faut dire aussi que l'équipe de chez Ubisoft Montréal n'a pas fait dans la demi-mesure. Dans WatchDogs ça pirate une centaine d'objets, du lanceur de balle de baseball en passant par les caméras de vidéosurveillance (très importantes), les portes, les téléphones, les ATM, ... Seule l'écoute "simplifiée" des smartphones ou le piratage d'une voiture ne sont pas aussi simples dans la vraie vie... quoique !

Chose est certaine, l'ensemble des propositions faites dans Watch Dogs, existent, j'ai pu les tester dans la vraie vie. Les retrouver dans un jeu vidéo, voilà qui pourrait ouvrir un peu les esprits des "consommateurs" de nouvelles technologies qui ne prennent pas au sérieux la sécurité informatique et leur vie privée. J'ai d'ailleurs pu faire une petite démonstration avec une borne connectée, dans le centre de Chicago. A découvrir dans l'émission de mai de zatazweb.tv. A noter que dans le jeu, les 3.000 personnages que vous allez rencontrer peuvent être hackés, et leur vie privée affichée... Un peu comme vous le montre datasecuritybreach.fr et zataz.com depuis des années. Dans le jeu aussi, salaire, passion, sport, casier judiciaire, carte bancaire peuvent être mis à nus. Bref, ça devrait faire réfléchir sur l'hyper connexion de nos contemporains.

 

Je hack, tu hacks, nous hackons

Dans WatchDogs, l'aventure action prend une nouvelle ampleur avec les parties en ligne. 1 Vs 1 ; 3 contre 3 ; Huit versus huit. Chasse à l'homme (qu'il faut hacker) ; retrouver un document qu'il faut déchiffrer le plus rapidement ; infiltration... Le tout dans un environnement sublime et une ville de Chicago qui grouille de vie. Le plus "cool", la possibilité à vos ami(e)s de se connecter à votre jeu WatchDogs (PS4, PS3, PC,...) à partir de l'application pour tablette et smartphone CTos (app qui sera gratuite, il faudra juste s'inscrire sur Uplay, Ndr). L'idée pour votre pote, pendant que vous êtes en train de jouer, vous hacker votre environnement afin que vous n'arriviez pas à bon port. Autant dire que cela va promettre de jolies bastons. "D'un bus, de chez vous, au boulot, le temps de la pause, il sera possible de hacker ses potes." souligne Emmanuel Carré d’Ubisoft France.

Bref, Wacth Dogs s'annonce comme un très grand jeu, novateur, qui a su s'accaparer une partie de ce monde numérique que peu de gens comprennent. Le ludique devrait pouvoir l'y aider !

 

L'avant WatchDogs...

La sortie de WatchDogs, sur bien des plans, va tourner une page des jeux connectés, et d'autant plus encore qu'il est le premier à parler hacking d'une manière simple et efficace. Plusieurs autres jeux avaient tenté d'utiliser le hacking comme un acteur du scenario. Des essais avec plus ou moins de réussite. L'un des meilleurs, mais qui n'a pas connu le succès, UpLink. Sur tablette, vous jouez un agent de liaison qui travaille pour le plus offrant. Vous devez pirater des systèmes informatiques de concurrents, voler des données, saboter d'autres entreprises, blanchir de l'argent, effacer des preuves, vous pouvez même prendre part à la réalisation de virus informatique. A voir aussi, Street Hacker dont la dernière mise à jour date de 2013. L'éditeur indépendant Terminal Zero va proposer, sur une dizaine d'années,  Hacker 2004, Hacker 2012, PortSign ou encore Digital Overlay. Pour finir, le rigolo "Intrusion", un jeu navigateur.

 

Retrouvez nos photos diffusées en live de Chicago sur les Twitter @ZATAZ @Damien_Bancal. Dans le ZATAZ Web Tv de mai, des surprises au sujet de Watch Dogs ;)

 

Conseiller cet article RSS ZATAZ Digger cet article ! Partager cet article avec mes amis sur Facebook ! Partager cet article sur del.icio.us

Derniers contenus

Fuite de données d'auditeurs de France Info

29-04-2014 à 12:55 - 0 commentaire(s)

Ip, mail et système informatique des auditeurs web de France Info accessibles aux pirates.

Problème de sécurité pour M6 Boutique

29-04-2014 à 12:10 - 0 commentaire(s)

Un bug sur le site web de M6 Boutique pourrait permettre de piéger les clients de cet espace de télé achat.

Le contrôleur Européen de la Protection des Données a des fuites

29-04-2014 à 11:50 - 0 commentaire(s)

Le site Internet du Gardien Européen de la protection des données personnelles a des problèmes avec sa propre sécurité informatique.

Watch Dogs : plusieurs failles corrigées pour Chicago

28-04-2014 à 14:19 - 0 commentaire(s)

Plusieurs importants sites de la Ville de Chicago corrigés via le protocole d'alerte de zataz.

66 pays visés par un code malveillant dédié aux SMS

28-04-2014 à 11:51 - 0 commentaire(s)

SMS Android OS FakeInst, un logiciel malveillant qui utilise vos SMS pour détourner de l'argent.

Anonymous lance le projet AirChat

28-04-2014 à 11:40 - 0 commentaire(s)

AirChat, un projet Anonymous qui souhaite permettre la diffusion de données numériques par la bande FM.

Google rembourse des utilisateurs d'Android

28-04-2014 à 11:16 - 0 commentaire(s)

Un virus informatique cachée dans une application Android ? Google s'excuse et rembourse les internautes piégés.

Piratage d'une Université pour fabriquer des bitcoins

28-04-2014 à 11:02 - 0 commentaire(s)

Des pirates informatiques ont compromis cinq serveurs de l'Université de l'Iowa pour installer une fabrique de bitcoins.

Sur le même thème : Jeux - Culture

Hack de consoles

Une cartouche pour 3DS qui détruit la console, la NeoGeo X se transforme en matos open source et la PSP Vita qui aime les copies.

Baboom : Good Times pour KimDotCom

KimDotCom est loin d'être mort. Le trublion du web, papa de MegaUpload et Mega sort son nouvel album dance Good Time via son système musical baboom

Nouvelle arrestation dans l'affaire Planète LOLO

Une cinquième personne arrêtée dans l'affaire du forum warez Planète LOLO.

Une cartouche underground pour les jeux 3DS ?

Gateway 3DS, une cartouche underground annoncée pour les jeux 3D de la portable 3DS de Nintendo.

Pirate ta BD !

Un webzine propose de découvrir le monde de la bande dessinée, autrement.

Un BD 100% Geek

Le Joueur du Grenier, une bande dessinée à se mettre sous la souris.

L'auteur d'un logiciel pirate pour WII arrêté

Un étudiant de 19 ans arrêté après avoir diffusé en ligne un logiciel de piratage à destination de la console de Nintendo, la WII.

 


Syndication RSS

nabaztag

  • http://www.wikio.fr
  • netvibes
  • NewsGator Online
  • Rojo
  • Bloglines
  • Google

ZATAZ mobile et PDA