Actualité

 

Pirates belges arrétés

Publié le 11-12-2001 à 00:00:00 dans le thème Lois - Justice

Pays : Belgique - Auteur : Damien Bancal


Pub : Logiciels de sécurité et de protection Internet


Note des lecteurs: 1.9/5

Le 8 janvier dernier 2000, les Archives Générales du Royaume déposaient plainte pour accès illicite au serveur hébergeant son site web - www.arch.be - lequel avait été mis hors-service par un pirate répondant au pseudonyme d'ASMODEUS. Ce "pirate" avait laissé le message suivant : "Cher administrateur, votre serveur NT est loin d'être sécurisé. Veuillez me contacter ([email protected]) pour de plus amples informations. Apparemment vous en avez grandement besoin... . . . . . . . . . PS : Aucun fichier n'a été supprime. Dear admin, your NT system isn't secured at all. Plese contact me ([email protected]) for more information. It seems like you really need some help. PS : No file has been deleted. Asmodeus"

Dix mois d'enquête ont été nécessaires pour rassembler les éléments permettant d'obtenir une identification formelle de ce pirate. ASMODEUS avait à son actif la mise hors-service ( defacement) de six sites, au moment de la plainte des Archives du Royaume. Le site ALLDAS répertorie une quinzaine de sites web modifiés par Asmodeus. Nous expliquions de notre côté qu'une centaine de sites avaient été mis à mal par le groupe d'ASMODEUS et son groupe Belgian Hackers Zone. L'enquête menée par la Computer Crime Unit du SJA de Bruxelles, en étroite collaboration avec la Federal Computer Crime Unit et la CCU de MONS, a permis de mettre un terme aux activités de ces pirates ces mercredi 05 et lundi 10 décembre.

Trois pirates ont été interpellé : ASMODEUS et FLAT ERIC. Ces deux jeunes gens avaient fondé le groupe BHZ en 2000. Le troisiéme signait ses acters sous le pseudo de "Nada".

Les jeunes gens qui sont en aveux sont poursuivis sur base des nouveaux articles du code pénal visant la criminalité informatique et notamment pour les accès illicites aux sites belges et l'utilisation illicite de techniques qui leur permettaient d'accéder et d'utiliser les services de centraux téléphoniques de sociétés privées. Ils sont également poursuivis pour la mise à disposition des techniques et outils de piratage. L'ensemble des membres du groupe BHZ a désormais été identifié et l'enquête se poursuit pour estimer le préjudice total. Le BHZ avait fait parler de lui en France en piratant le site du Front National en mars 2000.

 

# Liens connexes

Musée des sites français barbouillés

 

Conseiller cet article RSS ZATAZ Digger cet article ! Partager cet article avec mes amis sur Facebook ! Partager cet article sur del.icio.us

Derniers contenus

Fuite de données d'auditeurs de France Info

29-04-2014 à 12:55 - 0 commentaire(s)

Ip, mail et système informatique des auditeurs web de France Info accessibles aux pirates.

Problème de sécurité pour M6 Boutique

29-04-2014 à 12:10 - 0 commentaire(s)

Un bug sur le site web de M6 Boutique pourrait permettre de piéger les clients de cet espace de télé achat.

Le contrôleur Européen de la Protection des Données a des fuites

29-04-2014 à 11:50 - 0 commentaire(s)

Le site Internet du Gardien Européen de la protection des données personnelles a des problèmes avec sa propre sécurité informatique.

Watch Dogs : plusieurs failles corrigées pour Chicago

28-04-2014 à 14:19 - 0 commentaire(s)

Plusieurs importants sites de la Ville de Chicago corrigés via le protocole d'alerte de zataz.

66 pays visés par un code malveillant dédié aux SMS

28-04-2014 à 11:51 - 0 commentaire(s)

SMS Android OS FakeInst, un logiciel malveillant qui utilise vos SMS pour détourner de l'argent.

Anonymous lance le projet AirChat

28-04-2014 à 11:40 - 0 commentaire(s)

AirChat, un projet Anonymous qui souhaite permettre la diffusion de données numériques par la bande FM.

Google rembourse des utilisateurs d'Android

28-04-2014 à 11:16 - 0 commentaire(s)

Un virus informatique cachée dans une application Android ? Google s'excuse et rembourse les internautes piégés.

Piratage d'une Université pour fabriquer des bitcoins

28-04-2014 à 11:02 - 0 commentaire(s)

Des pirates informatiques ont compromis cinq serveurs de l'Université de l'Iowa pour installer une fabrique de bitcoins.

Sur le même thème : Lois - Justice

Le blocage de site web validé par la Cour Européenne

L'Union Européenne autorise le blocage de sites Internet diffuseurs de données contrefaites.

Un pirate Marocain arrêté en Thaïlande

Un pirate informatique, auteur présumé de plusieurs hacks dans des banques européennes, arrêté en Thaïlande. La Suisse demande sa tête.

La copie privée : Digital Europe n'a pas (encore) tué la culture européenne

La commission des affaires juridiques du Parlement européen a finalement adopté le rapport Castex à une large majorité.

Pirate Chinois arrêté via coopération Sino Américaine

La police chinoise arrête un pirate informatique, membre présumé d'un groupe international avec l'aide de la police Roumaine, Indienne et du FBI.

Plainte contre le pirate du site de Dieudonné

Une plainte pour piratage informatique déposée par l'humoriste polémiste Dieudonné.

Non, on ne peut pas auditer un site à la sauvage

Tester la sécurité d'un site Internet que l'on visite n'est pas autorisé sans l'accord des propriétaires.

4 ans de prison pour un mafieux de la carte bancaire piratée

Un pirate informatique bulgare, spécialiste de la carte bancaire, écope de 4 ans de prison dans une geôle française.

A la rencontre des cybergendarmes du Pas-de-Calais

Les technologies employées par les pirates informatiques évoluent. Les cybergendarmes tentent de s'adapter aux flots de données que déverse le numérique. Réussissent-ils ? Rencontre avec les Ntech du Pas-de-Calais.

 


Syndication RSS

nabaztag

  • http://www.wikio.fr
  • netvibes
  • NewsGator Online
  • Rojo
  • Bloglines
  • Google

ZATAZ mobile et PDA