Reportage

 

Drogue sur Internet

Publié le 18-07-2006 dans le thème Tous thèmes

Pays : International - Auteur : Damien Bancal


Pub : Tous les antivirus en ligne pour désinfecter votre ordinateur

Note des lecteurs: 2.6/5

La vente de drogue sur Internet prend la poudre… d’escampette ! Herbe, champignons hallucinogènes, pétards, bave de crapaud ou simple salade séchée, on trouve de tout sur Internet. Même des produits qui ne font pas rire et qui risquent de donner une sérieuse migraine aux internautes qui souhaiteraient jouer avec le feu.

Culture et dépendance
La EA, le département antidrogue de l’Oncle Sam, annonce, très souvent, la fin d’un business très juteux, la vente de drogue via Internet. L’une des actions les plus marquantes, l’Opération « Web Tryp » qui avait eu pour mission de repérer et stopper les sites Internet proposant de la drogue ou des médicaments réglementés. Nous vous invitons, d’ailleurs, à découvrir notre article sur les e-pharmacies qui pullulent sur le web (Reportage 9 068)

L’action "Web Tryp" avait été lancée suite au décès de plusieurs adolescents consommateurs de substances qui ne font pas rire du tout. L’enquête aura duré deux ans. Elle aboutira dans une caserne de la Marine Américaine. Les investigateurs de la NAVY vont mettre la main sur trois hommes, dont deux marins. Bilan, prison ferme. Ils fabriquaient des produits hallucinogènes qu’ils revendaient ensuite sur Internet. L’un des sites « commerçants » était hébergé dans les îles Salomon. Le site pondman.nu proposait, entre autres, de l’harmine, qui imite les effets de l’ecstasy ainsi que d’autres hallucinogènes. L’harmine seule est inoffensif, mais une fois mélangé à un autre produit chimique, se transforme en Ayahuasca, une puissante drogue. Les lecteurs qui ont vu le film « Blueberry » de Jan Kounen, comprendront les effets dudit produit chamanique.

Salade sans filtre en pharmacie
Alors que les sites de vente de produits hallucinogènes pullulent sur le réseau des réseaux, les escrocs ont très vite compris où se trouvait l’argent. Quoi de plus facile que d’arnaquer une personne qui n’ira pas se plaindre à la police. Imaginez le tableau « Bonjour, je viens déposer plainte car j’ai acheté de la drogue qui n’en était pas ! » Pas sûr que votre séjour en cellule… psychiatrique vous plaise. C’est en tout cas ce qui arrive très souvent. Un exemple, l’herbe hawaïenne. Une sorte de marijuana qui pousse sur une île américaine, Hawaï… et cela en toute légalité. Seulement, à défaut de planer, en la consommant vous risquez de surfer sur de la salade séchée. Une bonne grosse laitue locale qui n’a que trois missions : Mal au crâne, au porte-monnaie et à votre ego.

Fumeur, si t’es champion, appuie sur l'champignon
La grande mode du moment, écologie oblige, est de fumer, sucer, boire ou cuire des champignons. Pas la peine de courir sur les champignons blancs qui sont au frais dans votre frigo, à moins que vous souhaitiez avoir une haleine de poney durant quinze jours. Non, ici, les champignons en question, vendus sur Internet, sont baptisés Magic Mushrooms. Des champignons d’origine mexicaine et qui aurait la force, paraît-il, de faire planer le consommateur plus haut que le Mont Blanc. Ici aussi, attention danger. Bad trip assuré. Un produit terriblement dangereux pour votre petit cœur. Les boutiques on-line surfent sur les frontières de la légalité et de la loi du pays qui les hébergent. Le champignon n’est même pas illégale sous sa forme terrestre. Si ce dernier est proposé dans son petit pot de terre et uniquement commercialisé pour agrémenter votre jardin, aucun problème pour le vendeur. Une belle blague législative qui n’amuse pas les douaniers. Ridicule mais ça marche ! Plus terrifiant encore, les propos tenus par certains de ces sites web. « Les champignons magiques peuvent être utilisés comme outils pour votre développement personnel. Ils ont un grand potentiel pour vous permettre d’apprendre sur vous-même, ainsi que sur la nature, l’univers. S’il vous plait, soyez prudents avec ces merveilleux dons de la nature. Si vous ne vous sentez pas au mieux, reportez votre trip. Dans ce cas n’utilisez pas ces champignons sacrés. » Bref, avertissement à peine voilé sur le vrai danger de leur commerce. Plus malin encore, la commercialisation de graines et du petit nécessaire pour apprenti jardinier.

Vas-y fumes, c’est de la rainette
Le Bufus, voilà un nom bien barbare pour une petite bestiole aquatique. Le Bufus est un crapaud qui vit dans le désert américain de Sonoran. Cette bestiole contient naturellement du DMT, du 5-MeO-DMT, des substances hallucinogènes. Il suffit de récupérer ce venin, de le faire sécher, et le tour est presque joué. De nombreux sites Internet proposent ce poison en poudre. À noter que cette grenouille diffuse aussi de la bufoténine, une salive terriblement toxique. Autant dire que le prince charmant risque de porter une belle cape noire et une faucille. Plusieurs pages Internet rencontrés lors de cette enquête proposent, entre 40 et 60 $, des fioles contenant de la bave de ce batracien. Heureusement, façon de parler, dans la majorité des cas, les acheteurs se retrouvent avec de la craie humide dans les récipients. Au final, c’est l’acquéreur piégé qui bave en se rendant compte de l’arnaque.

Que dit la loi ?
L’article R5181 du code de la santé publique interdit la production, la commercialisation, l’emploi et l’usage de toutes drogues comme le cannabis. Le cannabis, justement, ne peut être utilisé, sauf dans certains cas énumérés par la loi. Par exemple, le produit doit être exempt de propriétés stupéfiantes. Pour les herboristes en herbe, comprenez que le taux de THC doit être inférieur à 0.3 %. La loi française ne fait aucune distinction entre les stupéfiants et le site web qui vante une ou plusieurs drogues, qui encourage à la production ou à la consommation. Un webmaster risque la même amende qu’un membre d’un cartel de la drogue, soit 7 500 000 € et risque de faire un long, très long, séjour entre quatre murs. Autant dire que si vous souhaitez vous envoyer en l’air, préféré le saut à l’élastique.

 

# Liens connexes

Drogue Info Service

En savoir plus sur les arnaques des pharmacie en ligne

 

Conseiller cet article Réagir RSS ZATAZ Partager cet article sur Wikio Partager cet article sur Scoopeo Digger cet article ! Partager cet article avec mes amis sur Facebook ! Partager cet article sur Fuzz Partager cet article sur del.icio.us Envoyer cet article sur Blogmarks

Derniers contenus

Fuite de données d'auditeurs de France Info

29-04-2014 à 12:55 - 0 commentaire(s)

Ip, mail et système informatique des auditeurs web de France Info accessibles aux pirates.

Problème de sécurité pour M6 Boutique

29-04-2014 à 12:10 - 0 commentaire(s)

Un bug sur le site web de M6 Boutique pourrait permettre de piéger les clients de cet espace de télé achat.

Le contrôleur Européen de la Protection des Données a des fuites

29-04-2014 à 11:50 - 0 commentaire(s)

Le site Internet du Gardien Européen de la protection des données personnelles a des problèmes avec sa propre sécurité informatique.

Watch Dogs : plusieurs failles corrigées pour Chicago

28-04-2014 à 14:19 - 0 commentaire(s)

Plusieurs importants sites de la Ville de Chicago corrigés via le protocole d'alerte de zataz.

66 pays visés par un code malveillant dédié aux SMS

28-04-2014 à 11:51 - 0 commentaire(s)

SMS Android OS FakeInst, un logiciel malveillant qui utilise vos SMS pour détourner de l'argent.

Anonymous lance le projet AirChat

28-04-2014 à 11:40 - 0 commentaire(s)

AirChat, un projet Anonymous qui souhaite permettre la diffusion de données numériques par la bande FM.

Google rembourse des utilisateurs d'Android

28-04-2014 à 11:16 - 0 commentaire(s)

Un virus informatique cachée dans une application Android ? Google s'excuse et rembourse les internautes piégés.

Piratage d'une Université pour fabriquer des bitcoins

28-04-2014 à 11:02 - 0 commentaire(s)

Des pirates informatiques ont compromis cinq serveurs de l'Université de l'Iowa pour installer une fabrique de bitcoins.

Sur le même thème : Tous thèmes

Envoyez vos campagnes emailing tout simplement

Le logiciel Sarbacane est proposé en téléchargement gratuit : l’occasion pour vous de tester la diffusion facile et rapide de vos newsletters.

L´ANSSI recrute de manière originale

INFO ZATAZ - L´Agence Nationale de la Sécurité des Système d'Information lance un recrutement fort sympathique pour les amateurs de chiffrement.

ThePirateBay Dancing, l´app qui fait sauter le filtrage des majors

Pour contrer le blocage et le filtrage de certains sites Internet dédiés au warez, un add-on baptisé ThePirateBay Dancing permet de contrer les restrictions imposées par les majors.

Consultation sur la neutralité du Net

Consultation sur la neutralité du Net : La Quadrature dénonce l'échec de l'approche attentiste

Vos fichiers pornos et votre patron

Votre employeur peut-il ouvrir les fichiers trouvés sur votre ordinateur de bureau... même les très intimes ?

Logitech Alert relie la vidéosurveillance HD à l’iPad

L´application Logitech Alert pour l´iPad comprend le visionnement à distance et la gestion du système de vidéosurveillance Logitech Alert pour la maison.

Fuite d´informations concernant Bank of America

Un internaute, se disant être des Anonymous, diffuse des contenus privés appartenant à la Bank of America.

Pour la presse Russe, Wikileaks est un nid du MI-6

Nous connaissions James Bond. Voici venir Julian Assange et Wikileaks, siège numérique du MI-6.

Vos réactions ( 0 )

Réagir

 


Syndication RSS

nabaztag

  • http://www.wikio.fr
  • netvibes
  • NewsGator Online
  • Rojo
  • Bloglines
  • Google

ZATAZ mobile et PDA