Reportage

 

Protection logiciel pas comme les autres

Publié le 22-02-2004 dans le thème Virus - Antivirus

Pays : International - Auteur : Damien Bancal


Pub : Découvrez les Labs ZATAZ

Note des lecteurs: 2.1/5

Virus, traceurs, ... les nouvelles protections anti-copies
Il existe des dizaines de protection permettant de protéger nos logiciels, films, ... Parmi les plus farfelues, l'utilisation de virus ou de traceur pour contrer les copieurs pas tentés. Voici comment aujourd'hui certains éditeurs tentent de protéger leurs créations.


Virus et mal de tête
L'un des premiers cas connu de virus utilisé comme protection dans un jeu vidéo reste celui mis en place dans le shoot'n up, jeu de tir, G360 de Sega. La version Amiga était protégée de maniére particuliére. Les utilisateurs d'une contrefaçon de ce jeu d'avion se voyaient gratifié d'un beau message d'erreur moqueur quelques minutes après le lancement d'une partie. Dans un autre style, le jeu GOD, toujours sur Amiga, des Bitmap Brothers, devenait fou en pleine partie. Impossible de jouer tant les ennemis tombaient du ciel

Protection F.A.D.E
Plus récemment, Codemasters a réutilisé cette protection anti-copie dans son jeu Opération Flashpoint. Cette protection, qu'ils ont nommée F.A.D.E. altère le jeu à un point tel que la copie devient injouable. D'autres protections existent, elles tentent d'empêcher les originaux de fonctionner correctement comme le système anti-copie du jeu Championship manager 3 d'Eidos. A noter que ce dernier était tellement mal fichu qu'il empêchait même de jouer, sur certains ordinateurs, avec l'original.

Les crackeurs auront, dans tous les cas, réussi à chaque fois à passer ces protections. Le groupe DEViANCE ira jusqu'à noter dans son piratage de Flashpoint ceci : "Additional note: while we tested we found no trace of the 'fabulous' 'FADE protection' - so we can only assume for now that the press releases about it were just the usual company bullshit". En gros comprenez que ce groupe de pirates de logiciels n'a pas trouvé trace du F.A.D.E. dans le jeu, annonçant même un effet marketing de Codemasters. En attendant, ces protections perturbent les acheteurs, les consommateurs, plus que les pirates.

Passe muraille
D'autres protections comme le "CD-Cops", qui ajoute à l'exécutable du Cd Original une protection mesurant la durée en minute et seconde d'un CDrom ou encore "DiscGuard" qui ajoute une signature. Une protection tellement efficace qu'elle empêchait, par exemple, le jeu original Collin Mac Rallye de fonctionner. Codemasters va devoir fournir des patchs pour annuler cette protection. Les magazines traitant de jeux vidéo ne sont pas à l'abris. Les sociétés éditrices fabriquent des versions dédiées aux testeurs des magazines. Il y est souvent incrusté le logo du journal. Cela évite de voir les avant-premières finir sur le réseau.

Agrandir pour en voir plusL'une des plus impressionnante sécurité qui nous a été donnée de voir reste sans conteste celle du logiciel Surcode DVD DTS Pro de Minnetonka Software. Ce logiciel intègre un système de protection qui laisse songeur. Nous sommes loin du simple spyware. Minnetonka Software a piégé une partie de son code qui calcule le temps d'exécution de certaine partie du logiciel, comme la protection. Si le logiciel considère que quelqu'un tente de faire sauter certaines informations du logiciel un courrier électronique est envoyé via un serveur de la société, évitant ainsi de passer par la machine du cracker qui peut ne pas être la sienne. Une fois l'alerte lancée, une société juridique, NetResult Ltd, basée à Londres, se charge de rentrer en contact avec l'administrateur, le responsable de la machine ou du moins de l'entreprise, si c'est le cas, de la machine qui a servi à la tentative de crack de Surcode DVD DTS Pro.

Spyware
Les espiongiciels, voir nos articles à ce sujet, ne servent pas qu'à diffuser de la publicité. Preuve via deux exemples. Le premier est tiré d'un mel reçu à la rédaction : "J'ai testé un logiciel qui s'appelle zéro popup killer, je l'ai téléchargé. Pour savoir ce que donnait la version complète j'ai recherché le numéro de série sur le web et je l'ai entré pour avoir la version complète. J'ai reçu un mel sur mon adresse officielle, que je n'avais pourtant pas donné, de cette société m'avertissant que j'utilisais un programme "cracké" et que j'avais 5 jours pour le payer". Ce genre de méthode n'est pas légale en France, mais utiliser un logiciel piraté ne l'est pas non plus. A noter que des logiciels comme FlashFXP contrôlent chaque 1er du mois si la version installée sur un pc est achetée ou non.

Die Another Day
Côté film, les majors tentent par tous les moyens d'éviter de voir leur production finir sur le réseau des réseaux. Un exemple, le dernier James Bond "Meurs un autre jour". Les majors du disque, du cinéma ou du jeu vidéo communiquent à la presse de nombreuses avant-premières. Cela permet aux journalistes de pouvoir écrire un article sur le produit en question, avant même la sortie en commerce ou en salle. Le temps de bouclage d'un magazine étant de un à trois mois à l'avance, pour coller à l'actualité, pas vraiment le choix. D'ou de trés nombreuses fuites. Voir nos articles à ce sujet ici.

Depuis longtemps les fuites existent et les systèmes de sécurité dédiés uniquement à la presse viennent de prendre une nouvelle ampleur. On a connu le baladeur soudé qu'il fallait renvoyer après écoute. La société Epic Record distribuait ce genre de lecteurs de CD portatifs avec le couvercle, le casque et les touches collées. Un dispositif qui avait pour but d'empêcher la copie du contenu musical . Les premiers albums protégés de la sorte : Riot Act / Pearl Jam et Scarlet's Walk / Tori Amos. (Lire ici)

On a connu les jeux vidéo comportant le logo du magazine, aujourd'hui, voici venir le DVD qui s'auto détruit. Pour la promotion du James Bond, Die Another Day, les journalistes qui reçevaient le film, pour le visionner et en parler ensuite, se retrouvaient avec un DVD qui devennait illisible au bout de 36 heures. C'est la société new-yorkaise Flexplay qui a inventé cette technologie. Un procédé chimique qui corode le support quand celui-ci est en contact avec l'air libre. Malheureusement pour l'éditeur, ce James Bond se retrouvera quand même en version pirate quelques semaines avant sa sortie en salle. (Lire ici)

De James Bond au K.G.B. il n'y avait qu'un pas. Une équipe d'anciens agents secrets du K.G.B., travaillant aujourd'hui pour la société Mazur Media, basée à St Petersbourg, ont présenté une nouvelle protection pour les albums musicaux (Lire ici). Une sorte de "Watermark", comprenez une information numérique qui doit permettre de protéger, et éventuellement tracer, une information numérique.

La société Mazur Media a été rachetée en 2002 par une société londonienne, Apex Entertainment Group, pour une grosse poignée de millions de livres sterling. Cette protection va pouvoir d'après les ex-espions de suivre à la trace n'importe quel fichier musical. Un effet d'annonce pour mieux revendre leur société.

Nous terminerons avec une protection contre la copie, un DRM, qui bloque les PC en cas d'utilisation. Voilà ce que sont en train de tester les habitants du Madagascar. Une major teste, dans ce pays, ce qui finira par nous tomber sur le coin du nez. Le chanteur, Dadah de Fort-Dauphin, un illustre inconnu chez nous, mais une star sur son île. Il vient de sortir un album muni d’un logiciel antipiratage. Pas de doute, les acheteurs sont mis au courant de ce DRM via un autocollant indiquant ceci : "Veuillez ne pas insérer ce disque dans votre ordinateur". L'éditeur, la société Tolimana, explique que l'insertion de ce disque dans un ordinateur risque de bloquer la machine... Si cette dernière est un PC, car aucun problème pour les utilisateurs d'Apple. Les ordinateurs bloqués ne pourront être remis en marche que par des techniciens concepteurs de cette protection anticopie. Une jolie méthode qui doit rendre fou de jalousie Universal Music France et compagnie. D'autant plus que le Ministère de la Culture Malgache ne cache pas son amour immodéré pour les majors en annonçant imposer cette protection, dés septembre 2006, sur tous les albums.

Nul n'est censé ignorer la loi
En France, avant la DADvSI, le code de la propriété intellectuelle compte les logiciels parmi les œuvres de l'esprit susceptibles d'être protégées. - Article L. 112-3 du Code de la propriété intellectuelle. Si la copie de sauvegarde était tolérée dans un cadre familial, il était interdit de mettre à disposition sous quelque forme que ce soit lacopie de sauvegarde. Beaucoup de jeunes webmasters pensaient qu'en plaçant un avertissement à l'entrée de leur site, du genre " Vous ne devez garder cette copie que 24 heures … " ne risquent rien face à la justice. Une erreur qui a coûté cher à certains contrevants. Des juges considérant que le fait de mettre un avertissement permettait de penser que le webmaster connaissait la loi. Et comme le dit l'adage, nul n'est censé ignorer la loi. Avec la DADvSI, la détention ou l'utilisation de logiciel anti sécurité (crack, DeCss, ...), 750 € d'amende. Cassage d'un système anti copie, via un crack, 3 750 euros d'amende. Mise à disposition de crack et logiciels permettant la copie d'un bien protégé, 30 000 euros et 6 mois de prison. Vous avez créé des cracks, des systèmes contournant la copie, vous les diffusez, 300 000 euros d'amende et 3 ans de prison. Pour en savoir plus ici.

 

Conseiller cet article Réagir RSS ZATAZ Partager cet article sur Wikio Partager cet article sur Scoopeo Digger cet article ! Partager cet article avec mes amis sur Facebook ! Partager cet article sur Fuzz Partager cet article sur del.icio.us Envoyer cet article sur Blogmarks

Derniers contenus

Fuite de données d'auditeurs de France Info

29-04-2014 à 12:55 - 0 commentaire(s)

Ip, mail et système informatique des auditeurs web de France Info accessibles aux pirates.

Problème de sécurité pour M6 Boutique

29-04-2014 à 12:10 - 0 commentaire(s)

Un bug sur le site web de M6 Boutique pourrait permettre de piéger les clients de cet espace de télé achat.

Le contrôleur Européen de la Protection des Données a des fuites

29-04-2014 à 11:50 - 0 commentaire(s)

Le site Internet du Gardien Européen de la protection des données personnelles a des problèmes avec sa propre sécurité informatique.

Watch Dogs : plusieurs failles corrigées pour Chicago

28-04-2014 à 14:19 - 0 commentaire(s)

Plusieurs importants sites de la Ville de Chicago corrigés via le protocole d'alerte de zataz.

66 pays visés par un code malveillant dédié aux SMS

28-04-2014 à 11:51 - 0 commentaire(s)

SMS Android OS FakeInst, un logiciel malveillant qui utilise vos SMS pour détourner de l'argent.

Anonymous lance le projet AirChat

28-04-2014 à 11:40 - 0 commentaire(s)

AirChat, un projet Anonymous qui souhaite permettre la diffusion de données numériques par la bande FM.

Google rembourse des utilisateurs d'Android

28-04-2014 à 11:16 - 0 commentaire(s)

Un virus informatique cachée dans une application Android ? Google s'excuse et rembourse les internautes piégés.

Piratage d'une Université pour fabriquer des bitcoins

28-04-2014 à 11:02 - 0 commentaire(s)

Des pirates informatiques ont compromis cinq serveurs de l'Université de l'Iowa pour installer une fabrique de bitcoins.

Sur le même thème : Virus - Antivirus

66 pays visés par un code malveillant dédié aux SMS

SMS Android OS FakeInst, un logiciel malveillant qui utilise vos SMS pour détourner de l'argent.

Google rembourse des utilisateurs d'Android

Un virus informatique cachée dans une application Android ? Google s'excuse et rembourse les internautes piégés.

Un RAT dans de faux courriels American Express

Un code malveillant s'invite dans votre ordinateur pour encore mieux piéger vos smartphones et tablettes.

Un diffuseur Français de logiciels espions condamné

Un jeune internaute Français de 22 ans écope de deux mois de prison avec sursis pour avoir proposés des logiciels espions en téléchargement.

Prudence aux factures de fausses boutiques

Le cyber magasin Hip Hop diffuse des factures piégées. Fausses factures... pour fausses boutiques.

Votre téléphone portable chauffe : la cause à un pirate ?

Vous trouvez que votre smartphone surchauffe ? Un malware est peut-être en train de produire de l'argent pour un pirate.

500000 machines infectées par Windigo

découvert une vaste campagne d’attaques cybercriminelles qui a pris le contrôle de plus de 25 000 serveurs UNIX dans le monde entier.

Un internaute se suicide après avoir reçu le virus Police

Un homme s'est pendu, avec son petit garçon, après avoir reçu le ransomware Police.

Vos réactions ( 0 )

Réagir

 


Syndication RSS

nabaztag

  • http://www.wikio.fr
  • netvibes
  • NewsGator Online
  • Rojo
  • Bloglines
  • Google

ZATAZ mobile et PDA